Excellence académique à Sibiu : deux boursière Eiffel pour l’année universitaire 2012-2013

Lancé par le Ministère français des affaires étrangère et européennes en janvier 1999, le programme de bourses d’excellence Eiffel s’adresse aux étudiants étrangers qui désirent suivrent des études de master ou de doctorat et dont les résultats académiques ont été reconnus par les Institutions françaises d’enseignement supérieur qui désirent les recevoir pour un programme d’études. Le principal objectif de ce programme est de former les futurs acteurs décisionnels étrangers -du secteur public ou privé- dans trois domaines d’études prioritaires : sciences, économie et gestion, droit et sciences politiques. Les étudiants roumains occupent une place de premier choix dans les statistiques du programme de bourses Eiffel. Pour l’année universitaire 2012-2013, 12 candidats ont obtenu une bourse sur 24 dossiers évalués au niveau master, en même temps que des cinq dossiers évalués pour un doctorat, quatre bénéficiaient finalement de la bourse.

La bourse Eiffel représente un gage d’excellence, et être boursier de ce programme prestigieux est une récompense bien méritée pour les candidats si l’on prend en considération la difficulté de chaque étape de la sélection et le grand nombre de dossiers proposés au choix du comité de spécialistes des trois disciplines sus-mentionnées.
Une telle performance a été réalisée cette année à Sibiu par deux étudiantes de la Faculté de Sciences économiques de l’Université « Lucian Blaga » de Sibiu (ULBS) –Andreea Cercea et Iulia Bejan – ces deux jeunes étudiantes ont été dirigées et encouragées dans leur démarche par M. Prof. Lucian Belascu, soutien indéfectible de la francophonie dans cette faculté. Parce que leur performance est exceptionnelle et parce que leur réussite représente un exemple pour les autres étudiants sibiens, et non seulement, nous souhaitons leur donner la parole pour partager avec les autres jeunes leur expérience de boursière Eiffel et d’étudiantes en France.

Pour commencer, pouvez vous vous présenter et nous dire quelques mots sur votre parcours académique?

Photo de la boursière eiffel Andreea Cercea

Andreea Cercea

A.C. Je suis une bachelière du Collège National de Sibiu, profil Philologie-bilingue anglais. C’est là que j’ai développé mon gout pour les langues étrangères (anglais, français, espagnol). Quand j’étais au lycée, j’ai obtenu le certificat de langue Cambridge et le DELF. Désirant du changement, j’ai suivi les cours de la Faculté de Sciences économiques, spécialisation « Affaires internationales » (ULBS). J’ai commencé la collaboration avec le lectorat français, participant au concours « Le Mot d’Or » deux années durant. Pendant deux ans j’ai eu un emploi à mi-temps dans un centre d’appel, au département de langue française. En 3e année, je suis allé étudier à Dijon avec l’aide d’une bourse erasmus pendant un semestre, et au second semestre j’ai entrepris de compléter mon expérience pour correspondre aux critères de sélection d’Egide pour les bourses Eiffel : j’ai participé aux Olympiades nationales de marketing et à l’IECS (International Economic Conference).
Après la licence en sciences économiques, j’ai continué mes études à l’ULBS en suivant la spécialisation « Stratégies et politiques de management et marketing ». En même temps j’ai été engagée à temps plein comme assistante manager à l’entreprise Pralin (producteur de chocolat), où j’ai appris beaucoup de choses qui ont complétées mes connaissances théoriques.

I.B. Je suis diplômée de la Faculté de Sciences économiques de Sibiu, spécialisation « Economie du commerce, du tourisme et des services ». Déjà en première année j’étais fascinnée de tourisme et j’ai désiré me construire une carrière dans ce domaine. J’ai fait un stage à l’hôtel Ibis de Sibiu puis rapidement je m’y suis fait engagée. Mon premier contact avec le système d’enseignement supérieur français, je l’ai eu à l’occasion de l’obtention d’une bourse erasmus pour aller à l’Université de Bourgogne, à Dijon. A mon retour dans mon pays j’ai été réengagée à l’hôtel Ibis où j’ai travaillé jusqu’au début de cette nouvelle année universitaire. Après avoir fini la licence, j’ai choisi de continuer la Faculté de Sciences économiques de Sibiu. Pour le master, j’ai choisi la spécialisation « Stratégies et politiques de management et marketing des entreprises ».

Comment avez vous découvert ce programme de bourses et pourquoi avoir fait le choix des études en France?

A.C. J’ai découvert ce programme de bourses Eiffel sur les sites internet de CampusFrance, du lectorat français de Sibiu, puis de nombreux détails m’ont été apportés par M. Prof. Lucian Belascu et le lecteur Français d’alors M. Sylvain Audet.
J’ai fait le choix d’aller étudier en France pour la qualité de l’enseignement supérieur, mais aussi parce que le milieu francophone m’a attiré depuis l’école générale, alors que la majorité des écoliers se dirigeait vers l’anglais. Au lycée, j’ai participé aux olympiades de langue française puis j’ai eu le DELF scolaire.

I.B. Depuis plusieurs années je désirais étudier à l’étranger, et spécialement en France. Je me suis intéressée aux différentes opportunités de soutien financier qui existaient et j’ai trouvé sur le site de CampusFrance beaucoup d’informations utiles. C’est là que j’ai découvert les bourses Eiffel et depuis lors, mon objectif a été d’en obtenir une. J’ai été renforcé également par mes spécialisations dans l’idée que cette bourse serait un tremplin pour ma carrière. le Système d’enseignement supérieur français est à part et je le considère très efficace et diversifié. Les programmes d’études sont de qualité, il y est mis l’accent sur les recherches et la pratique, et les étudiants ont beaucoup d’opportunités, notamment dès l’obtention de leur diplôme de master.

Quel est la formation que vous suivez en France et que représente cette bourse pour vous?

A.C. La Bourse est pour la deuxième année de master, dans le domaine du marketing, mais la spécialisation s’appelle Communication Organisationnelle. Cette bourse représente la validation de mon parcours académique et aussi une grande opportunité de compléter mes compétences et de les appliquer par un stage dans une compagnie multinationale.

I.B. J’ai analysé longtemps les offres d’études de l’université française et ça a été difficile de choisir un seul programme de master. Celui qui m’a le plus intéressé est « Economie et management du tourisme internationnal », et c’est là que j’ai décidé de présenter ma candidature pour la bourse Eiffel à l’Université de Toulouse 1 Capitole. Même si peu de temps ont passé depuis l’ouverture de l’année universitaire, les cours auxquels j’ai assisté jusqu’à maintenant ont été très intéressants, et les professeurs, qui ont beaucoup d’expérience dans le domaine du tourisme, nous ont donné des conseils précieux. Cette bourse est un rêve devenu réalité. J’ai espéré pendant trois ans obtenir une bourse Eiffel et quand ils ont affiché les résultats au mois de mars, c’était incroyable! C’est la meilleure chose qui me soit arrivée, ma meilleure réalisation jusqu’à maintenant et c’est le premier pas vers la carrière dont je rêve.

Comment s’est passée votre arrivée en France? comment est la ville où vous habitez?

A.C. Mon arrivée en France est récente, donc je en pas trop vous en dire. Il y a eu quelques difficultés causées par la bureaucratie en ce qui concerne l’installation dans la cité universitaire, mais c’est normal, c’est la confrontation des rêves fait à la maison à la réalité!
Nice est une ville qui coupe le souffle déjà quand on la survole en avion. Mais de près…la mer, les palmiers, les attitudes légères des gens te donnent l’impression d’être en permanence en vacances!

Photo de la boursière Eiffel Iulia Bejan

Iulia Bejan

I.B. Peu de temps après la publication des résultats j’ai été contactée par un représentant de la délégation régionale de CampusFrance de Toulouse. Chaque détail du séjour a été planifié à temps et quand je suis arrivé, tout s’est bien passé. J’adore cette ville, même si je n’ai pas encore eu le temps de beaucoup la visiter. Les français m’ont aidé à chaque fois que j’en ai eu besoin. J’aprécie la patience et l’amabilité des français avec qui je suis entrée en contact.

Quelles sont vos projets quand vous aurez terminé votre période d’études en France?

A.C. Après la fin de ce séjour d’études et l’obtention du dipôme, je désire rester en France pour transformer mon stage pratique en contrat de travail.

I.B. J’aimerai continuer à travailler dans le tourisme. J’espère que ce programme de master, ajouté à mon expérience accumulée en Roumanie m’aidera à atteindre mes objectifs professionnels. J’espère que cette bourse me permettra de m’assurer un futur confortable.

Quels conseils pourriez vous donner aux étudiants intéressés par ce type de bourses d’études en France, en général?

A.C. En premier lieu, chaque étudiant qui désire étudier en France doit avoir un diplôme de langue française, et l’examen passé à temps. De la même façon, il faut s’intéresser dès le début de ses études sur les possibilités d’obtention de bourses pour pouvoir se préparer à remplir un maximum des critères de sélection (notamment le parcours académique). C’est dans ce but que je suis allé en France au premier semestre de ma 3e année de licence, par le biais du programme de mobilité erasmus, qui a beaucoup compté dans l’obtention de la bourse Eiffel.

I.B. J’encourage tous les étudiants à parler la langue française pour essayer d’obtenir cette bourse. C’est un processus long, avec de nombreuses étapes, mais tout ce qui suit mérite l’effort fourni.

Toutes les informations utiles sur le programme de bourses Eiffel sont disponibles sur le site de l’Agence CampusFrance : http://www.campusfrance.org/fr/eiffel

Cliquez ici pour la version en Roumain (Versiunea in limba romana) de cet article sur le site de l’Institut Français de Roumanie.

 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s