Exposition « les mystères de la Gusla roumaine »

Affiche de l'exposition "Les mystères de Gusla roumaine"Du 7 mars et le 7 avril 2013
Musée Brukenthal

Le musée national Brukenthal et l’association d’amitié Ille et Vilaine (APIVS) vous invite à l’exposition « les mystères de la Gusla roumaine » qui aura lieu entre le 7 mars et le 7 avril 2013 dans la salle des expositions temporaires du Palais Brukenthal de Sibiu.
Cette expozition retrace l’épopée d’un jeune luthier français à la recherche d’une vièle médiévale. Vous découvrirez le travail de Gauthier Saillard qui a parcouru la Roumanie en recherchant dans les archives, les bibliothèques et les musées jusqu’à parvenir à reconstituer cet instrument légendaire. D’octobre à décembre 2012, Gauthier Saillard a travaillé à la maison Ille et Vilaine de Sibiu et a reconstruit une vièle inspirée d’un instrument trouvé dans les archives du musée national Brukenthal.
L’exposition est présente dans le cadre du mois de la francophonie organisée à Sibiu par le Lectorat de français de l’université Lucian Blaga. Le vernissage aura lieu le jeudi 7 mars à 15h.

Affiche des expositions "Le Baron Francophone" au musée Brukenthal - Mars 2013Cette exposition fait partie d’un ensemble d’expositions dédiées à la mise en valeur de la francophonie, oubliée, du Baron Brukenthal : deux autres expositions à propos de la France auront lieu simultanément au musée national Brukenthal : l’une sur des gravures françaises de la Bibliothèque du musée national Brukenthal, l’autre composée de peintures, dessins et médailles du fond français du musée.
Le musée est ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h.

Le mois de mars est le mois dédié à la francophonie. 220 millions de personnes parlent français aujourd’hui dans le monde, parlent UN français. C’est en regard de ce dynamisme culturel et linguistique que le Musée Brukenthal, l’Ambassade de France en Roumanie, l’Institut Français de Roumanie, le lectorat français de l’Université de Sibiu, et leurs partenaires, ont voulu montrer qu’à Sibiu aussi, le français a sa place. Il a sa place au milieu des autres langues car la francophonie ce n’est pas l’hégémonie du français, c’est le choix du plurilinguisme!
Et ce n’est pas un hasard si le choix s’est porté sur peut-être le personnage le plus emblématique de Sibiu : le baron Brukenthal. En effet, le baron, comme toutes les élites de son époque, était francophone, et on l’a oublié. Cette série d’exposition est là pour nous le rappeler. Le français était au XVIIIe siècle, la langue de transmission de la culture et des idées humanistes et c’est ce que reste l’idée de la francophonie : au delà de la langue, une communauté d’idéaux sociétaux. Au delà donc de la fausse « guerre » des langues, la francophonie promeut encore aujourd’hui et peut-être plus encore qu’avant, la diversité, la découverte et l’ouverture à l’autre…un monde où il n’y a pas une seule langue et une seule manière de penser mais bien un espace où les langues de chacun ont leur place…à commencer par l’anglais, aux côté des autres!

 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s